Le sexe est-il un art ?

L’art du sexe, voilà un sujet pour le moins pitoyable puisque l’on peut raisonnablement limiter le sexe à une forme d’instinct de survie relative à la nature de l’homme. Pourtant, de nouvelle formes de sexualité cultive une certaines sexualité artistique. Aspect.

Nous avons déjà abordé la question de l’art sexuel comme sublimation dans un précédent article. À ce propos, il est difficile de contester le fait que toutes productions ne soient pas issues d’une volonté inconsciente liée à la pulsion de vie.

Aussi, certaines inventions directement liées à la sexualité propre peuvent prendre la forme de chef-d’œuvre, comme le kamasutra. Dans, ce cas-là c’est bien le sexe qui s’inspire du sexe et non pas le contraire comme la plupart du temps.

Donc, il semblerait que la question du sexe en tant qu’art ne soit ni une thèse, ni une antithèse, mais bien une synthèse. Un juste équilibre entre les forces obscures et libidinales de l’inconscient mais aussi une déformation consciente de l’acte transgressif que représente la baise.

Il serait donc assez imprudent de mettre en exergue une forme d’art dans la sexualité organique. Le fait de faire l’amour à un autre être humain ne semble pas pouvoir offrir une quelconque forme de génie. Cependant, l’abstinence ainsi que le fantasme peuvent être compensés par des productions permettant au sujet de se libérer d’une certaine frustration.